# Des Paniers pour les Sourds  (création février 2019)

Corps marionnettique à manipulation variable

Distribution

                                        

Conception, mise en scène et scénographie :

Aurore Cailleret

Poète de référence :

Paul Vincensini

    avec l'aimable autorisation de Maele Vincensini

Création des objets marionnettiques :

Lolita Barozzi

Amélie Madeline et Reka Roser

Création sonore :

 Christophe Briz

Création lumière :

Yannick Anché

Costumière :

Hélène Godet


Collaborations :

Sarah Clauzet, Frédéric Vern


Manipulation : 

Aurore Cailleret et Lolita Barozzi

LA PRESSE EN PARLE :

" Il faut saluer la totale maîtrise des manipulateurs, la superbe mise en scène ainsi que la qualité de la réalisation technique des lumières et des sons. La boîte crânienne des marionnettes est éclatée, symbole de ce trop-plein que chacun porte en soi, les mains se font oiseaux, les humains deus ex machina donnent chair à ces êtres de bois. Alors qu’une pluie d’or tombe sur la scène, on est subjugués, emportés." 

(Josette Discazeaux, Bordeaux Gazette)

Des paniers pour les sourds est conçu comme un poème visuel, qui repose avant tout sur l’évocation et la suggestion. Ce qu’il présente d’abord sous une forme familière se dilue bientôt dans une étrangeté où les réalités s’imbriquent. Il n’est pas simple de transposer un texte poétique à une forme scénique : c’est un exercice des plus délicats. Le choix d’Aurore Cailleret de n’utiliser que le pur théâtre visuel, sans aucun texte, est à la fois osé, et très intelligent, car elle s’évite toute possibilité de redite ou d’illustration. Il en reste un catalogue d’images, de transformations, d’impressions à former et à faire ressentir par un autre biais, une sorte de geste synesthésique poétique. " 

(Mathieu Dochtermann, Toute La Culture)

"[...]cette nouvelle création délicieusement exigeante du Liquidambar se donne à vivre comme une expérience régénératrice à savourer entre silences et contemplations, en s’abandonnant corps et âme au vertige suscité par la vision kaléidoscopique d’une existence (re)mise en jeu." 

(Yves Kafka, Inferno Magazine)

" L’inconscient et l’onirisme ont toute leur place dans cette poésie incarnée, sublimée par des lumières ciselées et par cette chorégraphie à quatre mains enveloppant la marionnette qui prend vie et nous subjugue de bout en bout.  Aurore Cailleret qui est une sorte de « magicienne des mains », a créé un véritable bijou avec ce spectacle visuel marionnettique. Sa partenaire Lolita Barozzi et elle manipulent autant leur marionnette que nos émotions et nos sensations : l’envoûtement opère et toute la salle est sous le charme 

(Anna Yorka, Theatres.com)

Un homme est assis. 

Il est seul. 

Il attend. 

Il surveille le bruit dans sa tête. 

Le grand vacarme de sa mémoire. 

"Quand je dis " archiviste du vent", je parle non de titre honorifique mais de fonction.

Il me faut préciser cependant qu'étant déjà - et de longue date - affecté à la Poussière,

les multiples tâches que cela implique font que je ne suis mis à la disposition du vent qu'à titre de vacataire."

(Paul Vincensini, Archiviste du vent)

 

C'est un archiviste malgré lui.

Toute sa vie, il a rangé tant bien que mal un amas de souvenirs et de sensations dans sa boîte crânienne qui semble aujourd'hui devenue trop petite pour tout contenir. Il n'aura pas d'autre choix que de rouvrir cette boîte, trier et se confronter à ses doubles, à cette part d'inconnu qu'il porte en lui. Il empruntera le chemin de la solitude pour traverser des images oniriques qui composent le kaléidoscope que fut sa vie.

Un théâtre visuel où se confrontent présences humaines et objets marionnettiques.

Une poésie douce-amère qui vagabonde entre réel et fiction.

Des images contemplatives et du silence pour raconter la pluralité d'un homme.

Production – Le Liquidambar, Laboratoire marionnettique
 

Coproduction – OARA, Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine / IDDAC, Institut Départemental de Développement Artistique et Culturel / Espace Jéliote, scène conventionnée Arts de la Marionnette Oloron-Sainte-Marie (64) / Créa'Fonds
 

Soutiens - Théâtre aux Mains Nues, lieu de compagnonnage Arts de la marionnettes, Paris (75) / Centre culturel Simone Signoret, Canéjan, (33) / Ville de Cestas (33) / Théâtre de l'Esquif, Niort (79) en partenariat avec l'association Ah ?, Parthenay (79) / Service Culturel et Mairie de Talence (33) / La Boîte à Jouer, Bordeaux (33) / Atelier des Marches, Le Bouscat (33) / Larural, Créon (33) / L'Usinotopie, Villemur-sur-Tarn (31)


Le Liquidambar bénéficie du soutien du Département de la Gironde

>> EN SAVOIR PLUS SUR L’ÉCRITOIRE DE PAUL <<

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now